Data scientist, fondatrice de Datactik.

TEDxLaBaule Oratrice Alexia Audevart

En quelques mots, qui êtes-vous ?

Sur ma carte de visite, mon titre est « Data Enthusiast ».  J’ajouterai « curieuse » et « observatrice ». Mon métier est de valoriser les données de mes clients en utilisant des techniques d’intelligence artificielle.

Pourquoi avoir accepté le défi d’intervenir lors du TEDx La Baule ?

Mon challenge ? Rendre accessible et compréhensible en moins de 18 minutes une science qui intrigue, passionne et inquiète, l’intelligence artificielle, et d’évoquer sa symbiose avec les neurosciences.

L’intelligence artificielle sera au cœur des enjeux de demain et n’est plus réservée à quelques chercheurs. Demain, l’homme et la machine devront apprendre à vivre ensemble.

Nous ne deviendrons pas tous des experts de l’intelligence artificielle en maîtrisant tous les concepts mathématiques et informatiques sur lesquels elle repose.

Cependant, il est important de prendre la mesure de ce bouleversement et de jouer un rôle actif dans la direction que ces nouveaux outils feront prendre à l’humanité.

J’espère que ce TEDx contribuera à ce que chacun devienne des citoyens éclairés en prenant conscience du potentiel et des limites de cette technologie. 

Qu’entend-t-on, d’après vous, derrière le terme « connaissance » ?

Le but de l’intelligence artificielle est de reproduire toutes les capacités cognitives humaines dans une machine. Être intelligent, c’est savoir faire des liens entre des informations, des situations, des connaissances, etc.
Aujourd’hui, l’intelligence artificielle est encore très loin d’égaler l’intelligence humaine dans tous les domaines. 

Les modèles actuels sont capables de prédire de nouvelles informations. Si nous faisons une analogie avec un puzzle, ils peuvent générer les pièces d’un puzzle.

L’objectif est que ces modèles soient capables de produire de la connaissance, c’est-à-dire de comprendre une information, de l’assimiler et de l’utiliser afin d’aboutir à une action. Dans l’exemple du puzzle, la connaissance est de savoir finir un puzzle.

Alors que l’information est ponctuelle, la connaissance, elle, est reproductible. Tout l’enjeu de l’intelligence artificielle de demain est de créer des nouvelles connaissances !

Propos recueillis par Sabrina Rouillé.