Fondatrice de Mobidys.

TEDxLaBaule Oratrice Marion Berthaut

Trois mots pour vous définir ?

Je choisis trois verbes : organiser, bâtir et rêver. Ce sont trois mots qui me définissent bien. Je suis une bûcheuse avec une volonté de construire pour permettre de rêver.

Pourquoi avoir accepté le défi d’intervenir lors du TEDx La Baule ?

A une époque où des fous de Dieu assassinent des dessinateurs, à l’heure où les fakenews font élire des présidents et où le top des likes se réfèrent à des petits chatons trop mignons, on est en train d’oublier ce que veut dire la liberté d’expression.

Je suis assez désemparée par la façon dont le monde évolue et cette idée de liberté d’expression semble, d’un côté, bafouée, de l’autre, démultipliée pour le meilleur et pour le pire. Les TEDx mettent en avant des personnes qui n’ont pas forcément pignon sur rue mais à qui on demande de construire un discours, leur discours, parce leurs idées en valent la peine. C’est un exercice citoyen.

Les conférences TED sont une opportunité de contribuer à diffuser des idées qui en valent la peine. Je travaille dans le domaine des troubles cognitifs. Je me rends compte chaque jour de toutes les richesses du fonctionnement cognitif pour conclure à l’apologie de la différence : la richesse est dans la diversité et dans la prise en compte de ce que ces différences peuvent nous apporter.

Qu’entend-t-on, d’après vous, derrière le terme « connaissance » ?

La connaissance, c’est pouvoir organiser ses idées, les construire et rêver avec. C’est ce qui nous permet de vivre ensemble, d’aller plus loin.

La connaissance ne peut pas se résumer à des données brutes. Quand on s’appuie sur des experts, on utilise l’organisation de concepts établis à partir de données brutes pour en faire des connaissances. Il faut accepter d’avoir confiance dans la conceptualisation des idées des autres pour que la somme des connaissances s’accroisse en partant du constat qu’on ne peut pas tout connaître.

Nous sommes submergés d’informations, trop souvent non vérifiées. En intervenant pour ce TEDx, j’exerce, pour ma part, ma responsabilité d’avoir travaillé mes idées et conceptualisé les informations dont je dispose.

Propos recueillis par Sabrina Rouillé.